Quatre classes de la PSG ont « vécu » l’intimidation

0
25

Saint-Georges, le 28 mai 2019 – Grâce au projet Les ateliers 360, les élèves de 3e secondaire de la polyvalente de Saint-Georges ont pu vivre des expériences d’intimidation et de violence par le biais de la réalité virtuelle. Ces expériences servaient ensuite de base à des discussions sur le sujet, qui étaient menées par des animatrices mandatées par la Fondation Jasmin Roy.

C’est en effet la Fondation Jasmin-Roy, en partenariat avec l’Institut pacifique et l’Université de Sherbrooke, qui est à l’origine du projet. À l’initiative de l’intervenante en médiation et résolution de conflit Mme Brigitte Poulin et de l’enseignante Marie Champagne, la polyvalente de Saint-Georges a décidé de faire vivre cette expérience à ses élèves de 3e secondaire, le 22 mai dernier.

Plus réaliste

Selon les deux animatrices Mmes Vanessa Rémy-Sauriol et Augustina Villias, la réalité virtuelle permet aux jeunes de vivre l’expérience de façon plus réaliste et de développer de l’empathie quand ils observent les incidents d’intimidation et de violence. « On en discute ensuite et ils développent leurs stratégies à eux pour réagir dans des cas semblables », affirme Mme Rémy-Sauriol.

Mme Poulin croit que les situations dans lesquelles on place les élèves par le biais de la réalité virtuelle sont vraiment réalistes. « Je pense que ça va les rejoindre. C’est vraiment concret », commente-t-elle. Quant à Mme Champagne, elle a trouvé que les élèves étaient très impliqués dans l‘expérience. « Quand on parle d’intimidation, les élèves ont tous quelque chose à dire et ils ressentent le besoin de s’exprimer. Pendant l’année, plusieurs textes ont été produits sur le sujet. Cette expérience fût, elle aussi, riche de sens pour eux. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
SVP entrez votre nom ici